OVEC FAIR—SUSAN COLES (HAUT-COMMISSAIRE AUSTRALIEN): « I encourage our universities to meet with Mauritian students »

OVEC FAIR—SUSAN COLES (HAUT-COMMISSAIRE AUSTRALIEN): « I encourage our universities to meet with Mauritian students »

Après deux salons de l’étudiant sur deux week-ends consécutifs, l’Overseas Education Centre (OVEC) a organisé un « get together » samedi dernier au restaurant The Deck, au Caudan Waterfront, pour remercier les représentants d’universités ayant participé aux salons. Cette rencontre a été marquée par la présence du Haut-commissaire australien, Susan Coles, qui est revenue sur les liens forts entre Maurice et l’Australie, pays qui offre de plus en plus d’opportunités aux étudiants mauriciens. Elle a encouragé les universités australiennes à davantage venir à leur rencontre.
Les salons de l’étudiant organisés par l’OVEC durant les deux derniers week-ends ont attiré un grand nombre de jeunes Mauriciens souhaitant poursuivre des études à l’étranger. Plusieurs universités venues de divers pays notamment la Chine, la Malaisie, la Suisse, l’Angleterre, l’Australie, les États-Unis et le Canada étaient représentées aux deux salons. Présente au dîner de l’OVEC samedi dernier, l’Australian High Commissioner Susan Coles qui dit saluer le travail fait par le centre pour aider les jeunes à faire un choix de carrière est revenue sur les relations entre Maurice et l’Australie. Elle a fait ressortir que le plus grand nombre d’étudiants étrangers provenant de l’Afrique subsaharienne sont des Mauriciens. Elle explique également que l’Australie est un pays qui attire de plus en plus les jeunes en raison de nombreuses facilités offertes. « We have top ranked universities which offer a wide variety of courses in various promising fields such as law, finance, engineering, oceanography and environmental sciences », dit-elle. De ce fait, Susan Coles encourage les universités australiennes à venir dans ce genre de salon pour rencontrer des étudiants mauriciens. L’Australie, ajoute-t-elle, est un pays où il y a beaucoup de Mauriciens et cela peut être un facteur rassurant pour les parents qui décident d’envoyer leurs enfants à l’étranger. « We also have a strong mauritian alumni association with over 100 members », dit-elle. À noter que cette année, l’Overseas Education Centre lance également les universités de la Nouvelle-Zélande. L’OVEC met beaucoup l’accent sur la nécessité pour un étudiant de trouver du travail après ses études, d’où l’intérêt grandissant pour ces universités qui offrent le programme alternance études-travail et les pays qui donnent l’occasion aux jeunes d’y rester pour travailler après leurs études.
Par ailleurs, également présente au salon tenu à la MCB les 14 et 15 février, Audrey Loney, la Trade Commissioner de l’ambassade canadienne, observe pour sa part que beaucoup de Mauriciens choisissent d’étudier à l’étranger. Le centre, qui avait lancé les études au Canada, représente une dizaine d’institutions qui sont présentes chaque année à son salon. Le Canada comptait en décembre 2013 574 étudiants mauriciens. « Canada is a very promising country as it opens up a lot of opportunities for students », souligne Audrey Loney. Elle souligne que le Canada est un grand pays qui a beaucoup d’espace mais peu de personnes. D’où l’initiative, dit-elle, d’encourager les jeunes à venir faire leurs études et rester pour travailler. « Canada is the country of immigrants. International students is a great fit. You build network while doing the coop programme and it gives you canadian credentials. We put a lot of focus on applied learning and canadian work experience », affirme-t-elle. « Les possibilités de bourses existent auprès des universités, nous pensons également proposer des bourses francophones qui passeront par un Mauritian Selection Committee ».

Source – http://www.lemauricien.com/article/ovec-fair-susan-coles-haut-commissaire-australien-i-encourage-our-universities-meet-mauritia

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *